2018 en acrostiche

Bienvenue sur le seuil 2018 de cette année
Occasion renouvelée de formuler des souhaits
Nouons avec nous-mêmes de bienveillantes pensées
Naviguons sereinement sur les flots agités
Eveillons nos cœurs aux vertus des trois A

AMOUR – ALTRUISME – AMITIÉ
Naissons chaque jour bien vivant et émerveillé
Nourrissons dans nos regards la Beauté
Espérons certes mais menons des projets
Enchantons un monde qui se perçoit désenchanté

Photo : Aaris

Le Cœur Éclaté

Longtemps
dans la forêt séculaire
son cœur enchaîné
battit à l’unisson
d’un grand chêne solitaire
nulle vibration intempestive
ne troublait ce rythme
qui peu à peu se ralentissait
devenant un condensé de cœur
enkysté

Le jour des grandes tempêtes
arriva
l’éclair illumina le ciel
son trait strident
visa le cœur tétanisé
qui explosa en mille éclats

Un instant sidéré
Elle considéra ce cœur éparpillé
qui reflétait la lueur
d’une aube endeuillée

Depuis
assise sur le grand chêne déraciné
Elle distribue
aux passants anonymes et inconnus
les morceaux de son cœur rafraîchis
par la rosée des matins renaissants

Les nuits noires de solitude profonde
lorsque le silence se transforme
en cri
son cœur éclaté
en chacun propage
la plainte des blessures lucides et nécessaires

Un grondement sourd se transmet
une colère révoltée couve
Elle ne renonce pas

 

 

La Trotteuse et La Faucheuse

La Trotteuse
qui saute légèrement
sur les traits du cadrant de la montre
nous entraîne inexorablement
vers La Faucheuse

Intérioriser cette course méthodique
ressentir en écho
les battements d’un cœur
la pulsion du sang
vibrant au même tempo
dans un corps en mouvement
vivant

Projeter la conscience
dans un temps suspendu
qui se joue du temps réel
pour noter ces quelques mots
pieds de nez rodomont à La Faucheuse
qui exécute
l’inéluctable destinée