Cap la vie …

Cap la vie
Capte la vie
pas la vie qui
te prive de vivre
pas la vie qui
te rogne les ailes pour te garder au sol
dans les ornières boueuses des rails sociaux
pas la vie qui
par le poids de l’air contraint le poids des idées
pas la vie qui
te cloue dans le nombril de ta naissance

Capte la vie
la vie qui te prie de vivre

Capte la vie
celle qui t’ancre et t’enracine
celle qui te propulse dans la lumière d’un orient
celle qui contient l’aspiration de ton cœur
celle qui se conjugue au verbe aimer

Capte la vie
dans la fragilité et la force
dans l’harmonie de ton essence
deviens Toi

cap ?

 

L’Autre

Dans le désert de la nuit
et la nuit du désert
dans la solitude acceptée
dans le mirage de l’horizon
dans le lointain à inventer

L’Autre s’inscrit

Il est pour donner du sens
un sens à la vie
un sens à la quête
un sens à la part du lointain
dans l’infini

Dans la douceur d’une aurore
sourire
dans les plis d’un jour
chiffon
dans le temps mauvais
déchirure

L’Autre se profile

Un désir embrase
le fantasme unit
l’univers aspire la fusion

L’Autre passe

Le proche en proche se rétrécit
le temps rembobine le fil
un temps distendu suspendu
traîne le pas
et s’arrête
le lointain s’invente

L’Autre est passé