Limites

J’ai un cœur trop grand
comprimé dans un carcan

Mon amour généreux embrasse
et sur le mur de ses préjugés trépasse

Mon amour la liberté proclame
et devant un cœur libéré condamne

Mon amour de sa générosité se congratule
et devant tes gestes capitule

Mon amour est dans ses idées grand infiniment
et dans ses actions petit éminemment

Mon amour aime d’amour dépossédé
et cherche ton sentiment enchaîner

Mon amour en son jardin veut plusieurs amours cultiver
et les empêche de pousser ne sachant arracher l’ivraie

Mon amour voudrait ses ailes déployer
et qu’il les avait coupées a oublié

Mon amour rêve d’un amour océan
débordant pour rompre le carcan

Et toi mon amour mon semblable

Ah ! tu es à mon image
un humain inhumain de passage