De l’inassouvie

« L’éclair de l’instant
crée l’éternité de l’autre côté du temps. »
Roberto Juarroz – Poésie Verticale

Il existe une fuite
dans l’écoulement du temps 
un trou qui se remplit d’un présent 
avalant les lourdeurs inscrites

Allégé des charges conventionnelles  
place est donnée
à un néant habité d’essentiel 
un rien contenant le tout 

Espace étroit et immense
où la mémoire fait le vide
elle pénètre à l’intérieur du temps 
pour naître à l’Être dans l’existant

L’existant sans le temps est l’inexistant
celui de la contemplation
il invite à l’entrée dans l’instant
au cœur du temple de la vibration 

L’appel des bruits de la vie
brouillent ces moments d’euphorie
l’aspiration vers la sortie
laisse une trace indélébile d’inassouvie