III – l’alphabet

Lettre est l’Être
ou
Les voyelles – voies ou voix du EL et ELLE
(suite)

le point originel a d’autres ressources
il se féconde et devient
O
ce O est l’eau de l’Origine
source matrice de la création

ce O s’ancre davantage
c’est le Q
du quaternaire
moment où l’homme apparut sur la terre

ce O contient ce que le point a créé
c’est le D
car nous venons De E ou EL

ce O s’ouvre vers le haut
c’est le U
le UN de l’Unité à retrouver

ce O s’ouvre vers le cÔté
c’est le C ou le G
qui sait la Gnose

ce O peut devenir double
c’est le B
de l’aBondance du Bien du Beau
des mamelles du Bien-être sur la terre
des seins nourriciers

ce O peut s’ancrer en terre
c’est le P
celui de la Paix
et du Père

ce O se souvient de l’invisible
c’est le R
celui de l’air pour Respirer

demeure le Z
le grain ZinZin de la folie qui ZigZague
c’est z du Zéro du Zodiaque
qui rassemble le tout

Avec ses lettres d’Être
se forment des mots et des maux
Tour de Babel de nos babillages
ou
source de nos apprentissages
ou
de l’initiation par les quatre éléments

F – feu
O – Eau
R – Air
T – Terre

(Lire aussi les deux textes précédents pour saisir la totalité du récit)

II – L’alphabet

Lettre est l’Être
ou
Les voyelles – voies ou voix du EL et ELLE

Au commencement du commencement
existe un point

.

un point  c’est tout
qui sait tout

Ce point qui s’ennuie seul dans sa nuit
trace un chemin qui descend
c’est le i et le J

le i qui Initie
eSt le S
de l’essence
S en C
ou l’essentiel : les sens du ciel

ce point initial a voulu s’incarner
il aurait pu le faire dans toutes les directions
c’est le x

cependant il choisit une direction
c’est le T
de Terre

le chemin se poursuit
et transmet l’énergie du plan maTériEL
c’est le L
matrice de EL

et se déploie
c’est le F
qui trace 2 plans le mental et l’émotionEL
et grandit encore

c’est le E
qui ajoute le plan physique : le matériEL

Le IL et EL
ces deux mots qui désignent celui qui EST
qui est venu du haut sur la terre

d’ailleurs le K  montre les deux directions
et le H
renforce cette idée
c’est l’écHelle de Jacob

mais aussi la Hache
où il faudra trancHer
entre
le N de la Haine
ou
le M de Aime

le A
nous ramène au point originel
qui s’ouvre vers le bas
Il réunit aussi la dualité du point qui se divise
et la trinité avec la barre qui forme un triangle vers le haut

ce A s’inverse
c’est le V ou le W
le V de la Vie qui ouvre ses ailes pour connaître
l’enVol
le V de : Voir la création
le AVE du salut
ce V
s’ancre davantage dans la vie avec la coupe ouVerte
du y

(Suite et fin du conte demain)

I – L’alphabet

L’alphabet
n’est pas que l’alpha et le beta
il n’est pas non plus qu’un A.B.C.
il est l’Alpha et l’Omega de la création

Il raconte la genèse
où comment
un point dans l’univers
s’est étiré pour tracer des logogrammes
en horizontales et verticales
A E F H I J K L M N T V W X Y Z
tout en rigueur et vigueur
comme masculine
décrivant un récit

Ou

comment il a grossi
pour devenir œuf
une matrice fécondante
et tracer des graphèmes
B C D G O P Q R S U  
tout en douceur et rondeur
comme féminine
formant avec les logogrammes une cosmogonie
les deux textes suivants
content cette genèse

(fin du récit les deux prochains jours)

%d blogueurs aiment cette page :