De passage

Me suis endormie et réveillée
sur une planète bleue dans un pays inconnu
ébaubie et soumise
j’ai appris la langue et les coutumes

dans ce pays
la règle est de travailler pour produire
ainsi s’accroît la fortune de quelques-uns
qui en échange donnent un salaire aux autres
pour leur permettre d’acheter la production
s’endetter et ainsi continuer de travailler

dans ce pays
il est fabriqué beaucoup d’armes
elles sont vendues en secret
pour faire la guerre dans d’autres pays
la vie de certains ne vaut rien et
reconstruire un pays détruit
enrichit ceux qui ont vendu les armes

dans ce pays
beaucoup de dieux uniques sont adorés et
beaucoup de personnes sont prêtes à tuer pour
faire régner leur seul dieu tout puissant
ceux qui n’ont pas de Dieu
adore l’or, le pouvoir et la possession
l’Avoir plutôt que l’Être

dans ce pays
les personnes ont des casques sur les oreilles
elles parlent toute seules en marchant
semblent branchées à un petit écran
à l’attraction fascinante
elles se réunissent dans de grands stades et
regardent en hurlant très fort
quelques un(e)s se battre pour un ballon

dans ce pays
la terre est pillée de ses ressources
la nature est domestiquée
les animaux tués pour manger
des habitants ont peur d’être envahis
ils construisent des grands murs pour
se protéger et cacher leur richesse

Ce pays pourtant se situe
sur une planète lumineuse et accueillante
j’y connais de belles personnes
la durée de la vie est d’environ 80 années
les corps sont ensuite enterrés dans une boîte
aucun avoir ne peut être emporté

Dans ce pays
suis de passage
un soir m’endormirai
et me réveillerai dans une autre vie

©photo : earth and limb

Les dits

Il y a
le pas-dit
mensonger
le à moitié-dit
tiède
le oui-dit
médisant
l’inter-dit
dérangeant
le lieu-dit
introuvable
le on-dit
du soi-disant
l’entre-dit
interprétable
le contre-dit
de recours

et le
non-dit

sous-jacent
sous-entendu
souterrain
tacite
taiseux
entretenu
transmis
mortifère

le non-dit
honni omis
qui dit oui
au mal-être
sans que les maudits
mots du non-dit
parviennent
à dire le malaise

du non-dit au mal à dire
l’ombre du silence

Les lieux

Il est des lieux grandioses
qui ose le grand

des lieux providentiels
proche de la vie dans le ciel

des lieux
qui unissent
le haut
indicible des mondes de l’immense

et le bas
grouillement incessant de la vie

des lieux sacrés
qui suspendent
le temps horizontal
et t’emmènent dans la verticalité

des lieux
où le soi qui est en toi
se fond dans le Tout

%d blogueurs aiment cette page :