Mots d’Elle

Les mots que je choisis
sont
les segments d’une colonne qui s’élève 
les barreaux de l’échelle de Jacob
les étoiles des navigateurs
les cases d’un jeu de lois
les perles d’un collier sans fermoir
le chemin d’une carte du tendre

Ces mots empilés
rangés sur des lignes
ajoutés les uns aux autres
forment une pyramide
dont le cœur est une chambre

silencieux recueillement

où les MOTs d’Elle
mêlent ange eau terre
pour conjuguer
à tous les temps
le « aime » qui fut ôté
le conjurer dans le feu
pour que les flammes projettent
dans l’air et éther
la force d’un Amour modèle

La maladie

« L’être vivant est surtout un lieu de passage, et l’essentiel de la vie tient dans le mouvement qui la transmet. »
Henri Bergson – l’évolution créatrice

Elle arrive discrète
sans crier gare
ni même autre chose
elle s’installe

la maladie

elle incendie ton corps
comme brûlent les forêts
elle torture muscles et articulations
comme les animaux élevés en batteries

la maladie

elle prend ton énergie
et te laisse hébété
dans un temps qui n’existe plus
dans un espace qui chavire

la maladie

qui es-tu
quand la fièvre consume les forces de ton corps
quand les nuits sont errance dans des forêts d’ombre
tu deviens

la maladie

et dire le mal qu’elle répand
le vide dans la tête
le souffle qui s’essouffle
la toux qui arrache

la maladie

et dire le sens que prend l’existence
quand tu deviens un corps atone
et que du silence une question surgit
où est l’essentiel dans la vie

où est l’essence du ciel dans la vie ?

Un souhait pour une suite…

Ce texte est le 300ème proposé sur le site

« La richesse de l’homme est dans son coeur.
C’est dans son cœur qu’il est le roi du monde.
Vivre n’exige pas la possession de tant de choses« 
Jean Giono – Les vraies richesses – 1937

Les siècles de raison ont fabriqué
des nombreux humains avec une pensée
qui plus ne panse
une pensée qui utilise les mots
pour asseoir un pouvoir sans âme

Ainsi les mots mentent
perdent le sens de leur essence
divisent les cœurs et de l’amour l’ardeur
prêchent la peur et de l’intolérance l’odeur

Je demande à ce qui vibre
dans les interstices des possibles
d’ouvrir un canal de lumière 
qui inspire les consciences 
les aspire vers le Soi
qui soigne
et apaise les esprits 
redonne aux mots
Respect Bienveillance Beauté
Gratitude Tendresse Sacré
leur pouvoir magique
d’Amour agissant

%d blogueurs aiment cette page :