Tous les articles par Brigitte Deruy

Bulle

Tu vis dans une bulle
enceinte de toi-même

bien-être de pensées colorées
de notes harmonieuses
tu vis au ralenti
à l’abri d’un monde accéléré
désertant la folie ordinaire
d’un monde indifférent

tu deviens invisible
au plus grand nombre
croisant sur le chemin
quelques sourires complices

tu regardes autrement
captant sur les murs et le sol
les traces invisibles
d’un monde parallèle

te parviennent toujours
les sirènes qui strient
l’espace et le temps
rappel de la souffrance

deviens-tu cette larve
tapie dans sa chrysalide
engendrant un papillon
éphémère dans l’atmosphère

aragon ou le mentir-vrai

Théâtre du Nord-Ouest
13, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris – Métro : Grands Boulevards

REPRISE EXCEPTIONNELLE pour 5 REPRESENTATIONS

lundi 3 juin                    20h15
mardi 4 juin                   20h15
jeudi 13 juin                  20h15
dimanche 16 juin         18h30
mercredi 26 juin           20h15

Texte original, Montage et Mise en scène : Alain Bonneval 
(à partir des poèmes et chansons de Louis Aragon)
avec Alain BonnevalBrigitte Deruy, et Dominique Legrix, à l’accordéon.
Vidéo : Chloe Bazaud
Régie : Aaris Deshayes – Geneviève Bonneval

Un spectacle d’une construction harmonieuse, d’une subtile et rigoureuse honnêteté, sans jugement, au gré des mots et des moments de la vie de ce grand poète et écrivain français
qui a vécu dans un monde riche et pourtant tellement perturbé, un monde blessé de plusieurs guerres, de plusieurs génocides, 
un monde dont les zones d’ombre renaissent peu à peu et s’imposent dans notre soi-disant modernité… 
Bel hommage que rend Alain Bonneval à l’auteur de cette richesse éternelle. 
L’accordéon : excellent fil d’Ariane que cette musique si présente à cette époque où les arts semblaient inépuisables…
A voir absolument…
Joëlle Cousinaud (La Provence – Mediapart)

Les acteurs, Alain Bonneval lui-même, Brigitte Deruy, l’accordéoniste Dominique Legrix, se passent les textes, comme pour les partager 
tout en faisant varier les résonances selon les sensibilités de chaque diseur. 
On sent bien que tous ont des vibrations fortes avec les secrets de ces mots et de ces notes (le plus souvent du grand Ferré) 
Ils savent les projeter comme autant de trésors littéraires qui, en nous, vibrent de leur interprétation discrètement passionnée et des secousses cardiaques qu’ils suscitent en chacun de nous. 
Gilles Costaz (Webtheatre)

Le spectacle sera repris ensuite au Festival  d’Avignon à l’Albatros Cour du 17 au 27 juillet.
Réservations auprès d’ Alain Bonneval (06 60 82 94 40) ou Brigitte Deruy (06 07 23 82 64) – Une détaxe de 8 € sera perçue par le théâtre à l’entrée… 

Pourquoi bis ?

parce que c’est Toi
parce que c’est Moi
parce que c’est Nous
parce que c’est Vous
parce que la vie s’impose
parce que nous ne pouvons oublier
parce que les Autres sont là
parce que le tout s’écrit
parce que nous préférons ignorer
parce que les mots retiennent
parce que les mots délient
parce que le temps passe
parce que nous fuyons
parce que nous nous retrouverons
parce que nous aurions pu
parce que l’empreinte est là
parce que le don fut
parce que nous cherchons en soi
parce que nous sommes uniques
parce que nous sommes seuls
parce que nous recherchons l’âme soeur
parce que nous faisons comme nous pouvons
parce que par lâcheté lâcher est difficile
parce que tu es comme moi et si différent
parce que tu m’as reconnu
parce que je suis quelque part en Toi
parce que nous apprenons
parce que l’Inconnu est un appel
parce qu’il faut assumer
parce que chaque seconde rapproche de la fin
parce que je désire
parce que fusionner apprend à mourir
et qu’il faut chaque jour renaître

cf : Pourquoi 1 – le 23 avril 2017