Archives pour la catégorie poésie

Le rêve d’Ève

Ève rêve
un air mélodieux dans les cieux s’
élève

Ève rêve
un paradis éphémère que l’histoire
inachève

Ève rêve
la lune pleine lui inspire une poésie légère et
brève

Ève rêve
la mer l’empreinte et la rejette sur la
grève

Ève rêve
l’angélique Angéros dans ses bras la
soulève

Ève rêve sur la grève sans trêve
le rêve d’Ève préserve Ève

La nuit s’achève
Le soleil se lève

Ève enfante la nouvelle Ève

Savoir – Avoir – À voir

L’orchidée ne sait pas
que ses fleurs sont belles
L’abeille ne sait pas
combien son miel est apprécié
La pierre ne sait pas
que son rayonnement peut soulager
L’hirondelle ne sait pas
que son arrivée annonce le printemps
Le jasmin ne sait pas
combien son odeur est enivrante

Le cultivateur sait
qu’il pulvérise un produit nocif
Le restaurateur sait
que ses déchets peuvent se recycler
Le fabriquant de voitures sait
qu’il falsifie les contrôles d’émission de carbone
Le vendeur d’ivoire sait
qu’il extermine les éléphants
Le pêcheur sait
que son filet géant détruit les fonds marins

L’être humain qui sait
domestique une nature
qui ne sait pas
culture contre nature
pour quel avoir ?

Vacance(s)

Être
en vacances
Être
en vacance
Être
en vacuité
dans les ruines d’une antique cité

Se remplir d’un moment présent

Remonter le temps
quelque 3500 années
être envahie par
la rigueur l’équilibre l’harmonie
d’un palais
être subjuguée par
la beauté les couleurs l’imaginaire
des fresques

Rester dans le silence
écouter l’invisible
sentir les ombres

Revenir au présent

Quelles ruines seront les nôtres
dans quelque 3500 années

L’être humain de ce moment
en vacance dans ce futur présent
pourra-t-il remonter les ans
ressentir un regret pour un temps
reconstitué et
à tout jamais effacé

Petitesse que la vie d’un humain
dans l’échelle de l’histoire
et l’immensité du cosmos

Outrecuidance que la croyance d’un progrès
dans les guerres remportées
et les ruines accumulées

photos : éléments retrouvés et reconstitués dans les fouilles du palais de Cnossos